« Chacun essaie d’améliorer son potentiel et de dépasser ses limites, c’est bien ça ! »

BENOIT DANNEAU

Directeur

En 1993, alors que je devais satisfaire à mes obligations militaires, je suis devenu objecteur de conscience pendant près de deux ans au Secours Catholique avec les personnes à la rue et ce furent mes premiers pas dans le secteur social…. Depuis, je suis passé par plusieurs associations de lutte contre l’exclusion parisiennes à des postes allant d’animateur de réseaux, éducateur de rue à responsable d’établissements sociaux (Secours Catholique, ESI Saint-Didier, Compagnons de la Nuit, L’Ilot…). J’ai notamment travaillé en accueils de jour et de nuit, en hébergement d’urgence et en CHRS. L’ensemble de ma carrière s’est faite avec des personnes à la rue, en situation de précarité ou sortant de prison.
Je suis depuis le début de ma carrière intéressé par les questions d’insertion par le sport pour des personnes sans domicile. De 2006 à 2010, j’ai présidé un collectif d’associations « Remise en Jeu » chargé de mettre en place des activités sportives (entrainement, championnat, tournois, matchs amicaux) pour des personnes en situation de précarité. De 2010 à 2011, j’ai dirigé le Comité Local d’Organisation chargé d’organiser la 9ème édition de la Coupe du monde de football des personnes sans-abri qui s’est déroulée à Paris sur le Champ de Mars avec 53 pays.
De formation initiale dans le secteur social, je suis diplômé des Hautes Etudes en Pratiques Sociales.

Ce qui m’intéresse dans ce projet se situe à trois niveaux : du point de vue du travail social, je crois que le sport encadré, adapté, et pratiqué de manière régulière permet de faire jaillir des potentialités utilisables au profit de la situation de la personne en difficulté. Ensuite, d’un point de vue humain, je crois en une rencontre humaine « hors les murs » des institutions de travail social. J’apprécie cette relation de confiance qui se crée occasionnant de vrais échanges et débats.
Enfin, du point de vue de la pratique physique et sportive, j’apprécie de travailler avec des groupes et je crois qu’il y a un défi social, psychologique et de santé publique à remettre en mouvement le corps des personnes précarisées.
Je suis heureux de porter le projet de cette association et de participer à son développement et son enracinement dans le champ du travail social. Je suis convaincu que le sport et le social ont de belles pages de collaboration à ouvrir ensemble…

Céline MARTIN

Directrice adjointe

Diplômée d’un master en droit, initialement spécialisée en droit des étrangers, mon parcours professionnel m’a mené vers des responsabilités juridiques dans le monde des grands événements sportifs (Coupe d’Afrique des Nations 2010 en Angola, Coupe du Monde de Rugby 2011 en Nouvelle-Zélande, un an et demi à Londres pour les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2012, puis plus de trois ans sur une mission au sein du comité d’organisation de l’UEFA EURO 2016).
Longtemps bénévole auprès d’un public précaire (Secours Populaire), ou avec des soucis administratifs (GISTI, Amoureux au Ban Public), j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe d’Un Ballon pour l’Insertion en 2017 en tant que directrice adjointe.
Sportive convaincue, c’est une occasion sans précédent de partager mes valeurs et d’évoluer grâce aux participants et aux structures partenaires. L’accueil de nombreux grands événements sportifs (Championnats du Monde de Handball 2017, de lutte en 2017, Ryder Cup en 2018, Coupe du monde féminine FIFA en 2019, Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024) est une chance pour développer et approfondir une conviction profonde qu’est l’utilité sociale du sport.

AUBIN PERDRIOLLE

Educateur sportif

Diplômé d’un Brevet d’Etat en Activités Physiques pour Tous, j’ai commencé par travailler dans le secteur de l’animation sportive, notamment au sein d’une grande enseigne de clubs de vacances. Après plusieurs saisons, j’ai décidé avec ma compagne de partir une année en Australie pour découvrir un nouveau pays, une autre culture, et vivre des expériences humaines et de solidarité.

A notre retour en France, j’ai quitté mon « Sud-Ouest » natal pour venir rejoindre Paris. A la recherche d’un emploi, j’ai été engagé par l’association « Un Ballon pour l’Insertion (UBI) » en début d’année 2016 comme éducateur sportif. Très investi dans le milieu sportif en tant qu’entraîneur de football et arbitre, et dans le champ associatif avec les scouts et guides de France, c’est naturellement que je me suis très vite senti à l’aise au sein d’UBI à faire des séjours de remobilisation et animer des activités physiques et sportives.

Je suis persuadé que le sport est un outil essentiel pour que les personnes en situation de précarité se réapproprient leur vie et leur parcours par la remise en mouvement de leur corps. Il est très important de leur faire découvrir qu’elles peuvent dépasser ce qu’elles croient être leurs limites et le sport leur apporte la preuve qu’elles sont encore remplies de potentialités et de ressources. Mon rôle consiste donc à leur faire prendre conscience de ce qu’elles sont pour les aider à franchir les étapes de la vie.

LÉA HERAULT

Animatrice culturelle

Après avoir obtenu un master en arts-thérapie (spécialité dramathérapie) à l‘Université Paris V et avoir suivi des cours au Conservatoire municipal du XXème arrondissement de Paris, je suis intervenue auprès de personnes en grande précarité, en milieu pénitentiaire, et auprès d’adolescents en difficulté. J‘ai suivi les formations aux techniques du théâtre de l’opprimé sous la direction de Rui Fratti, qui a longtemps travaillé dans la troupe d‘Augusto Boal, le père du théâtre forum. Auparavant j’avais obtenu ma licence STAPS Activités Physiques Adaptées, ainsi que mon BNSSA (brevet de sécurité et sauvetage aquatique). Je me suis rapprochée de l‘association Un Ballon pour l’Insertion car il semblait intéressant que la remobilisation soit sportive et culturelle. Reprendre confiance en soi et s‘épanouir peut passer par l’activité physique mais aussi par la pratique du théâtre, en apprenant les faits historiques via les musées, par le chant et même par des jeux ! Fin 2017, cela fait un an et demi que j‘ai rejoint Un Ballon pour l’Insertion et que j’ai toujours autant de plaisir à rencontrer beaucoup de personnes participant aux séjours.

GABRIEL SOLDANO

Éducateur sportif

Diplômé d’une licence STAPS d’Activités Physiques Adaptées, j’ai toujours considéré le sport comme un vecteur d’intégration psychologique et relationnelle. Au travers de mes différents stages dans le milieu de l’handisport, j’ai pu observer les nombreux apports que peut avoir la pratique d’une activité sportive adaptée.
J’ai souhaité par la suite continuer mes études dans le champ du social et les liens qui peuvent exister avec la pratique du sport. J’ai donc effectué un master Santé Psychosociale par le Sport qui m’a permis d’étudier les bienfaits de l’activité sportive au travers du prisme social en m’intéressant à des populations en situations de précarités sociale.
J’ai participé pendant deux ans au projet « Racing Pop » du Secours Populaire Français, qui s’adresse à des bénéficiaires du secours populaire et principalement à des personnes en situations de régularisation. Articulé autour de la pratique du football, ce projet a de nombreux aspects transversaux (culture, loisir etc.)
C’est donc tout naturellement qu’à la suite de mon master, je me suis orienté vers Un Ballon pour l’Insertion. Le projet de cette association rentrait parfaitement en résonance avec mon projet professionnel. Proposer des séjours autour du sport pour un public en situation sociale précaire est pour moi un vecteur fondamental pour viser une remobilisation et une réinsertion sociale et relationnelle.
Le sport reste un formidable outil qu’il faut utiliser pour l’accompagnement de public en précarité et c’est pourquoi j’ai souhaité m’investir dans cette association dans laquelle je travaille depuis le mois de Septembre 2017. Il est important pour nous de faire prendre conscience à ce public qu’ils sont encore capables d’accomplir énormément de choses et les accompagner au travers du sport n’en est que la première étape !

SONIA M.

Professeur de Yoga

Diplômée Universitaire de "Yoga Adapté et Education Yoguique" à la Faculté des Sciences du Sport et de l‘Education Physique de l’Université de Lille, Droit et Santé, j’oriente mon enseignement vers un Yoga doux et restaurateur.
Mes cours privilégient la qualité, les fondements et le déroulement de chaque posture. L’élève prend alors conscience de ses tensions, et apprend à les relâcher grâce à des techniques de respirations, de méditations et de postures. Se mouvoir en conscience, en douceur et dans le respect de son corps.

Grâce à Paris Energies Karaté j’ai pu rejoindre ce projet fondamental à mes yeux. Mon objectif : transmettre aux sportifs d‘Un Ballon pour l’Insertion ces outils posturaux, physiques, émotionnels afin de mieux écouter leur souffle, leurs rythmes... ralentir, se relier à leurs propres limites du moment présent, et surtout respecter leurs corps, sans jugement, sans esprit de compétition ; accueillir et accepter ce qui est là. Ce qu‘il ressent est bien plus important que ce qu’il fait.
Le Yoga vise à rendre le pratiquant autonome et à devenir la meilleure version de lui-même, il participe ainsi à sa construction et à sa reconstruction de son chemin de Vie.